Dérivations

Pour le débat urbain

Pour aller plus loin

Livres

Marie-Aude Beernaert, Philippe Mary, Marc Nève, Le guide du prisonnier en Belgique, Éditions Luc Pire, 2016

Le guide du prisonnier en Belgique, s’adressant principalement mais pas uniquement aux détenus, se compose de quatre parties : entrer en prison, être jugé, vivre en prison, sortir de prison. Son objectif ? Rendre moins opaque le fonctionnement et la vie des prisons belges. Il comporte, en outre, un chapitre sur les droits des personnes emprisonnées.

Hans Claus, Kristel Beyens, Ronny De Meyer, Marjan Gryson, Liesbeth Naessens, Les Maisons, pour une approche pénitentiaire durable, ASP, 2015

Le livre fondateur du projet ambitieux d’Hans Claus : proposer une alternative au système carcéral actuel par des lieux de détentions modulés, à taille humaine, dont la peine ne se fait plus en marge de la société mais bien dans celle-ci.

Gérard De Coninck et Guy Lemire, Être directeur de prison : regards croisés entre la Belgique et le Canada, Éditions L’Harmattan, 2011

Deux directeurs de prison, l’un belge et l’autre canadien, livrent ici une réflexion constructive sur le monde carcéral. Ils dénoncent des lacunes et proposent des adaptations légales et réglementaires faisant une large place aux droits de la personne détenue et aux attentes du personnel de surveillance.

Julie De Dardel, Exporter la prison américaine : Le système carcéral colombien à l’ère du tournant punitif, Alphil, 2016

Cet ouvrage analyse le virage sécuritaire opéré par le système carcéral colombien, directement inspiré des modèles étasuniens et leurs prisons de sécurité maximale. Il repose sur un riche matériel ethnographique, recueilli par Julie De Dardel au cours d’une enquête de terrain en Colombie et aux États-Unis.

Daniel Fink, La prison en Suisse, PPUR, 2017

Un état des lieux très exhaustif du système de privation de liberté suisse est effectué par Daniel Fink dans cet ouvrage. Il y figure une analyse précise des différentes formes de privation de liberté, de la détention provisoire jusqu’au placement à des fins d’assistance, en passant par l’exécution des peines et des mesures, ou la détention administrative.

Martine Herzog-Evans, La prison dans la ville, ERES, 2009

Cette contribution interroge les effets de la prison sur la ville, le quartier, l’habitant, à la fois en tant que génératrice d’activité économique et lieu de détention au coeur des villes. Martine Herzog-Evans nous livre des pistes de réponse, entre une volonté d’intégrer la prison et celle de la rejeter en totalité.

Grégory Salle, L’utopie carcérale, Amsterdam, 2016

À travers une perspective historique revenant sur les essais souvent infructueux des « prisons modèles » et des discours qui les accompagnent. Grégory Salle met ici en évidence la distance entre prétentions et réalités, mais propose également un renversement de perspective : « et si l’évidence aveuglante de leur échec masquait un genre de succès, le passage sous silence de la gestion différentielle des illégalismes dont la prison est le pivot ? »

Sébastien Van Malleghem, Prisons, Éditions André Frère, 2015

Ce livre témoigne d’un reportage photographique mené dans une dizaine d’établissements pénitentiaires par le photojournaliste Sébastien Van Malleghem. Il a comme objectif de mettre en lumière les carences d’un système carcéral obsolète ainsi que les conditions de détention des prisons belges.

Revues

« Espaces d’enfermement »
Espaces et sociétés 162, septembre 2015

Ce numéro d’Espace et sociétés s’intéresse aux logiques et aux conséquences socio-spatiales de l’enfermement, en maison d’arrêt, centre de détention ou centre éducatif fermé). En mettant l’accent sur le facteur commun de la surpopulation, la revue interroge les rapports à l’espace à l’intérieur de ces lieux, ainsi que l’équilibre entre les missions préventives et répressives, notamment pour les mineurs.

« Carceral environments »
The Funambulist 4, mars 2016

La revue Funambulist, politics of space and bodies, aborde le système carcéral sous l’angle différentes formes d’incarcération en relation avec la façon dont elles enferment les corps. Cette violence architecturale va des prisons politiques en Irlande jusqu’à l’histoire carcérale de Guantanamo Bay, en passant par les centre de détentions pour migrants au Royaume-Uni.

« La prison comme réponse sociale ? »
L’Observatoire 66, 2010

À partir du constat du manque de sens de la réponse sociale qu’est la prison, ce dossier de la revue L’Observatoire se penche sur la raison d’être de la prison et son utilité, ainsi que sur les difficultés de ceux qui tentent d’y amener une réponse sociale, tournée vers la réinsertion.

« Les espaces du contrôle social »
Politix 97, 2012/1

Le numéro 97 de Politix, revue des sciences sociales du politique, propose d’analyser, à partir d’études de cas, les dimensions proprement spatiales du contrôle social, de l’architecture des bâtiments en passant par l’aménagement des lieux, mais aussi des dispositifs plus virtuels, de la ville jusqu’à la prison.

« La prison. Encore et toujours ? »
La Revue Nouvelle 2015/6

Avec pour volonté d’aller au-delà des représentations médiatiques habituelles mais aussi des constats sur la surpopulation des prisons, le dossier du n°6 de la Revue Nouvelle dresse un large panorama d’analyses, « tant sur l’économie interne de l’institution carcérale que sur les significations ambivalentes de l’idéal d’autonomie censé gouverner sa réforme. » Par là, la revue aborde le quotidien des détenus, par leur mouvements, leur vie en cellule, leurs droits.

Pour citer cet article

« Pour aller plus loin », in Dérivations, numéro 5, décembre 2017, pp. 126-127. ISSN : 2466-5983.
URL : http://derivations.be/archives/numero-5/pour-aller-plus-loin.html

Vous pouvez acheter ce numéro en ligne ou en librairie.

Participer à la discussion

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.