Dérivations

Pour le débat urbain

Ça roule ma poule ?

La notion de mobilité s’est peu à peu imposée comme une véritable dimension sociale, un nouveau droit. Officiellement, se déplacer dans l’espace public est accessible à tout le monde de manière égale. Tout le monde a un accès libre aux rues, transports en commun, parcs publics, etc. Mais est-ce vraiment certain ? Est-ce la même chose pour une femme ou un homme de prendre le bus, de se balader en rue, de s’asseoir sur un banc public ? Comment les femmes se retrouvent-elles dans cette dimension de la mobilité qui paraît à première vue égalitaire ? S’il est bien un domaine qui n’est pas genré aux yeux du politique, c’est la mobilité et l’aménagement du territoire, il est rare de voir les pouvoirs publics tenir compte de ces différences. Pourtant, il est essentiel, si on veut exercer ses droits à la participation citoyenne, de se sentir à l’aise dans l’espace public. Il en va de l’accès à l’autonomie, revendication centrale dans les luttes de femmes.

Le texte de Claudine Liénard met en évidence ces différences d’appréhension de l’espace public par les femmes et les hommes. Elle a recensé les actions des organisations citoyennes concernées, elles qui ont développé des savoir-faire, des expérimentations. Comment les femmes se retrouvent-elles dans cette dimension de la mobilité ? Qu’en est-il de leur place dans l’usage des moyens de transport et dans leur organisation ? Quels enjeux concernent plus spécifiquement les femmes dans les options qui structurent les politiques publiques de mobilité ? Comment se mobilisent-elles collectivement pour y faire face ? Comment éviter que les décisions en matière de mobilité n’aggravent les inégalités entre les femmes et les hommes ?

Une recherche dans différentes littératures — féministe, scientifique, institutionnelle et associative — et une analyse collective donnent une représentation genrée de la mobilité dans notre société. Des coups de sonde dans le monde — plutôt masculin — des commissions communales wallonnes d’aménagement du territoire et de la mobilité donne également des éléments d’information et des méthodes d’observation pour mesurer la capacité des organisations de femmes à intervenir dans le champ citoyen et politique de la mobilité.

Les annexes au texte se trouvent dans un DVD joint au livre.

« Ça roule, ma poule ? », Théories et actions collectives de femmes pour la mobilité en Wallonie de Claudine Liénard, Université des femmes, Cahiers de l’UF, 10 euros.

Pour citer cet article

Van Enis N., « Ça roule ma poule ? », in Dérivations, numéro 1, septembre 2015, p. 171. ISSN : 2466-5983.
URL : http://derivations.be/archives/numero-1/ca_roule_ma_poule.html

Ce numéro est épuisé.

Participer à la discussion

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.