Dérivations

Pour le débat urbain

Dix références incontournables pour comprendre l’histoire urbaine des universités — et en particulier celle de l’ULg

1963 : Un diagnostic

1963-1966 : L’université mobilise ses propres services scientifiques pour connaître l’état réel de « son » domaine d’intervention, le massif forestier, car elle tient à poser des gestes justes, entre autres pour répondre à la crainte de voir une dégradation du cadre naturel du fait de « l’urbanisation » du site. Ce travail collectif aboutit à la publication de trois volumes de belle tenue et d’une grande rigueur scientifique. Le troisième est le plus éclairant sur la méthodologie suivie par l’équipe Strebelle pour déterminer les choix d’implantation de la nouvelle université.

Université de Liège, Cahiers du Sart Tilman, Liège, Desoer, tome 1, 1963, tome 2, 1964, tome 3, 1966.

1977 : Les mémoires du recteur-bâtisseur

À époque exceptionnelle, personnage d’envergure. Arrivé au rectorat en 1953, Marcel Dubuisson va, pendant 18 ans, déployer une opiniâtre énergie pour mener à bien « son » œuvre : l’érection d’une nouvelle université. Ouvrage incontournable, évidemment, pour suivre le cheminement du dossier, ses implications « maison », les relations avec le monde politique, mais à manier parfois avec prudence, car tout le récit est construit sur l’idée que la solution Sart Tilman était inéluctable Signalons aussi que Marcel Dubuisson ne maniait pas la langue de bois ! On lira aussi avec intérêt la postface de Jean Delchevallerie.

DUBUISSON, Marcel, Mémoires, Liège, Vaillant-Carmanne, 1977.

1992 : Le 175e anniversaire

Après les Liber mémorialis de 1867 (Cinquantenaire) et 1967 (Cent Cinquantenaire) celui de 1992 (Cent septante cinquième anniversaire) déroge au format usuellement adopté dans ce genre d’exercice : ici, ce sont les approches thématiques trans-facultaires qui sont privilégiées : évolution du cadre juridique et légal, évolution de l’université dans la ville et au Sart Tilman, etc.

Liber Memorialis 1967-1992. Ouvrage publié par les soins de PAUL GERIN, Professeur à la Faculté de philosophie et lettres, Liège, 1993.

1996 : Le Sart Tilman et ses différents « imaginaires nourriciers »

Les trois auteurs nous conduisent vers des clés de lecture originales pour identifier les « matrices génératrices » ayant inspiré les concepteurs du Sart Tilman et ouvrir des perspectives inédites : les récits utopiques (en particulier celui de Thomas More), les expériences africaines de l’ULG (le village de la Fondation de l’Université de Liège pour les Recherches Scientifiquesen Afrique Centrale (FULREAC) à Mangombo), les campus américains.

WINKIN, Yves, DE SMET, Fabienne, DURANT, Pascal, De L’utopie au non-lieu. Genèse d’un campus : le « Domaine universitaire du Sart Tilman », in Espaces et Sociétés, n° 80-81, Paris, L’Harmattan, 1996, pp. 161-185.

2000 : Le point de vue des « environnementalistes »

Le Sart Tilman est avant tout un domaine boisé assez exceptionnel aux portes d’une grande agglomération. L’auteur, actif au Conseil Scientifique des Sites du Sart Tilman, retrace l’histoire -qui n’a pas toujours été harmonieuse- des combats pour la préservation des qualités naturelles et paysagères du site.

JEUNIAUX, Charles, Histoire d’un Patrimoine Naturel Liégeois.Le Sart Tilman, Région wallonne, D.G.R.N.E., Travaux, n° 22, Namur, 2000.

2000 : Les différentes phases de l’architecture du Sart Tilman

Du fait de sa durée plus importante que prévu (initialement, il devait durer dix ans), le chantier du Sart Tilman a permis que s’expriment différentes sensibilités architecturales. Ce mémoire identifie ces phases de manière argumentée et documentée, et les situe judicieusement dans leur contexte.

MICHA, Edith, Evolution de l’architecture du domaine universitaire du Sart Tilman, Mémoire présenté en vue de l’obtention du grade de licenciée en Histoire de l’art, archéologie et musicologie, Université de Liège, Année académique 1999-2000.

2005 : Une thèse de doctorat

Un long chapitre sur le XIX e siècle et en particulier sur la phase des années 1880, l’organisation du transfert vers le Sart Tilman contée par le menu, un essai de mise en perspective de cette histoire singulière.

FRANKIGNOULLE, Pierre, L’Université de Liège dans sa ville (1817-1989) : une étude d’histoire urbaine, Thèse de Doctorat en Philosophie et Lettres, Histoire, Université Libre de Bruxelles, année académique 2004-2005.

2005 : Un regard pluridisciplinaire

La livraison n° 54-55 des Cahiers de l’Urbanisme offre une pluralité de regards et d’analyses sur « l’objet » Sart Tilman : historiens, historiens de l’art, urbanistes, architectes, géographes, biologistes : voici une sorte d’état de la question qui offre un panorama assez complet des problématiques que soulève le domaine universitaire, en interne et dans ses relations avec sa région.

Les Cahiers de l’Urbanisme, n° 54-55, juin 2005.

2014 : Projets urbains et projets universitaires

Le n° 159 de la célèbre revue fondée par Henri Lefebvre et Anatole Kopp est consacré au thème du retour de l’université dans la ville. Les contributions s’attachent à examiner des exemples (français essentiellement : Montpellier, Seine-Saint-Denis, Paris, Ile de France) d’ « expériences » de réintroductions de fonctions universitaires dans les villes. Notons en particulier l’article de Alexandre Brun et Stéphane Coursière qui montre l’articulation (nécessaire et souhaitable) entre le projet urbain « global » porté par les autorités publiques et celui des autorités universitaires, et ceci à l’échelle métropolitaine (« Faire converger projet métropolitain et stratégies universitaires : l’autre grand chantier de Montpellier ? ») Le numéro est dirigé par Alain Bourdin et Elisabeth Campagnac.

Espaces et Sociétés, 159, n° 4, 2014. ISSN 0014-0481.

2014 : Un regard pluriel

Ainsi que l’indique son sous-titre, cette livraison (470 pages) de la revue publiée par les Presses Universitaires de Perpignan brasse large dans les champs des disciplines pour approcher la thématique des campus universitaires. Au plan disciplinaire, mais aussi géographique : après un bonne douzaines de contributions consacrées aux exemples français, pas moins d’une quinzaine d’articles font voyager le lecteur de Valence (Pascual Patuel Chust) à à Nagoya (Junne Kikata) en passant par Moscou (Tatiana Kiselava) ou Liège (Pierre Frankignoulle), et où se déclinent une grande variété d’ « expériences » et d’approches, mais où, cependant, une préoccupation est constante : celle qui concerne l’adaptabilité aux usages et besoins actuels de structures construites au moment des « Trente Glorieuses », ainsi que les questionnements sur l’héritage patrimonial de cette période ( par exemple un texte de France Vanlaethem s’intéresse à la réhabilitation du campus principal de L’Illinois Institute of Technology de Mies van der Rohe). Un texte de Séverine Carrause clôt ce voyage (« Les campus universitaires : des espaces à vivre ») L’ouvrage est très abondamment illustré et les bibliographies qui accompagnent les textes permettent, selon la formule consacrée, d’aller plus loin.

Catherine Compain-Cajarc (dir.) « Les campus universitaires 1945-1975. Architecture et Urbanisme. Histoire et Sociologie. Etat des lieux et perspectives », Perpignan, Les Presses Universitaires de Perpignan, 2014. Préface de Gérard Monnier. Postface de Esteban Castaner Munoz. ISBN 978-2-35412-232-4. ISSN 2261-2564, Collection Histoire de l’art, 2014.

Pour citer cet article

« Dix références incontournables pour comprendre l’histoire urbaine des universités — et en particulier celle de l’ULg », in Dérivations, numéro 2, mars 2016, pp. 124-125. ISSN : 2466-5983.
URL : http://derivations.be/archives/n02/dix_references_ulg.html

Vous pouvez acheter ce numéro en ligne ou en librairie.

Une réaction ? Un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.